icon-lexique phone icon-sorties icon-absenteisme icon-clients icon-commentMandater icon-commentMandater2 icon-commentMandater3 icon-commentMandater4 icon-commentMandater5 icon-consequences icon-contact icon-cvm icon-cvm2 icon-engagements icon-expertise icon-expertise2 icon-info icon-intervention icon-intervention-header icon-legislation icon-mentions icon-presse icon-probleme-connexion icon-salaire icon-salaire2 icon-salaire3 icon-statistiques icon-sthetoscope icon-tarifs icon-temoignages mediverif mediverif-white icon-mediverif

Comment lutter contre
l’absentéisme au travail ?

L’absentéisme au travail a de lourdes répercussions sur une entreprise.

Au-delà de pénaliser les salariés présents par l’augmentation de leur charge de travail ou la formation de remplaçants, l’absentéisme en entreprise affecte également la productivité et coûte très cher à l’entreprise. Vous cherchez une solution pour réduire le taux d’absentéisme au sein de votre structure ? Grâce au contrôle médical, Mediverif vous aide à lutter contre ce fléau qui impacte directement la rentabilité et la pérennité de votre entreprise.

L'absentéisme en entreprise est un indicateur très pertinent.

Si le taux moyen de l’absentéisme dans le secteur privé tourne autour de 5%, il peut présenter de très fortes disparités d'une entreprise à l'autre.

Par exemple, il peut aller jusqu'à près de 20% dans la fonction publique hospitalière, record en la matière.

Le coût de l’absentéisme en entreprise

Quelles que soient les causes qui amènent un salarié à ne pas venir au travail, les conséquences financières pour l’entreprise sont lourdes. Les salariés absents touchent de la part de l’employeur une partie de leur salaire, mais ne remplissent pas la charge de travail qui leur incombe. De plus, faire appel à un remplaçant (CDD, intérimaire) ou demander aux collaborateurs présents de faire des heures supplémentaires pour compenser une absence coûte plus cher que les dépenses salariales liées au salarié absent. Il faut ajouter à cela les coûts administratifs liés à la gestion RH (suivi des heures, embauche des remplaçants…) et bien sûr la perte de productivité de l’entreprise.

À noter que les coûts liés à la dégradation de l’image de l’entreprise (clients insatisfaits, retards de livraison…), la détérioration de l’image de marque employeur (mauvaise image pour le recrutement), l’impact sur l’ambiance de travail en interne et les coûts liés aux dysfonctionnements organisationnels font partie intégrante du coût de l’absentéisme. S’ils sont difficilement mesurables, ils sont souvent largement sous-estimés par les entreprises. Ils représentent les coûts indirects de l’absentéisme

Comprendre les causes de l’absentéisme

L’absence d’un salarié perturbe le fonctionnement de l’entreprise et engendre des coûts élevés. Il est donc important de s’intéresser aux causes de l’absentéisme et de déterminer les mesures à prendre pour l’éviter. Dans un premier temps, il s’agit de distinguer les absences « justifiées » et occasionnelles, des absences de « confort », abusives, qui surviennent de manière répétée et régulière et dont les causes peuvent être discutables. Nos parlons également dans certains cas d’absentéisme conflictuel : problèmes relationnels avec la hiérarchie, arrêt maladie suite à un entretien de recadrage, refus de congés payés…



Comment agir pour réduire l’absentéisme ?

Pour lutter contre l’absentéisme au travail, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Des solutions purement managériales : agir sur l’implication des collaborateurs, susciter l’adhésion autour de projets d’entreprise, favoriser le présentéisme, organiser des entretiens de retour…
  • Des solutions coercitives : le contrôle médical : recourir à un contrôle médical est une solution à envisager. Pour lever vos doutes ou dissuader les récidivistes, le recours à une contre-visite médicale s’avère être une solution efficace.



Le contrôle médical contre l’absentéisme abusif

La contre-visite médicale permet de maîtriser le recours aux arrêts de travail. Ce contrôle peut être effectué sur tous les types d’arrêts : maladie, maladie professionnelle, accident de travail ou accident de trajet. Cette action permet d’une part, de réduire les risques de prolongation des arrêts de travail et, d’autre part, de montrer votre action aux salariés présents.

Vous souhaitez lancer un contrôle médical ? Rien de plus simple : il vous suffit de mandater Mediverif. Un médecin contrôleur procèdera alors à une contre-visite médicale de votre salarié afin de vérifier le bien-fondé de son arrêt de travail. Si ce dernier n’est pas justifié, ou si ses conditions ne sont pas respectées, vous pourrez alors suspendre le versement des indemnités complémentaires.

Mandatez-nous