icon-lexique phone icon-sorties icon-absenteisme icon-clients icon-commentMandater icon-commentMandater2 icon-commentMandater3 icon-commentMandater4 icon-commentMandater5 icon-consequences icon-contact icon-cvm icon-cvm2 icon-engagements icon-expertise icon-expertise2 icon-info icon-intervention icon-intervention-header icon-legislation icon-mentions icon-presse icon-probleme-connexion icon-salaire icon-salaire2 icon-salaire3 icon-statistiques icon-sthetoscope icon-tarifs icon-temoignages mediverif mediverif-white icon-mediverif

Les conséquences
d’une contre visite médicale

Suite à la réalisation du contrôle, nous vous adressons un
rapport officiel de contre-visite médicale

Sur la base de ce rapport voici les conséquences que vous êtes à même d'appliquer :

Arrêt maladie justifié

Le salarié présente une pathologie qui l'empêche de reprendre son poste au jour du contrôle. L'arrêt de travail est justifié et se poursuit normalement. Aucune conséquence. Nous vous déconseillons de recourir à une nouvelle contre-visite dans l'immédiat. Toutefois, cette solution est envisageable si l'arrêt est long.

Arrêt maladie non-justifié

L'arrêt de travail n'est plus justifié, votre salarié est apte à reprendre son poste immédiatement. Même s'il a le droit de rester en arrêt de travail, vous êtes en droit de suspendre le complément de salaire que vous lui versez, à compter du jour du contrôle médical jusqu'à la fin de l'arrêt en cours. Le rapport du médecin contrôleur a été transmis à la CPAM

Refus du salarié de se soumettre au contrôle médical

Le salarié a refusé de se soumettre à la contre-visite. Il doit tout faire pour se soumettre au contrôle. Vous êtes en droit de suspendre le complément de salaire à compter du jour du contrôle jusqu'à la fin de l'arrêt en cours. Le rapport du médecin contrôleur a été transmis à la CPAM.

Le salarié n'a pas répondu aux sollicitations du médecin contrôleur

Votre salarié doit respecter des heures de présence obligatoire à son domicile. Le médecin contrôleur ne pouvant constater que le salarié est absent, il se borne à constater l'absence de réponse. Ceci ne change rien et vous êtes en droit de suspendre le complément de salaire à compter du jour du contrôle jusqu'à la fin de l'arrêt en cours. Le rapport du médecin contrôleur a été transmis à la CPAM.

Adresse incomplète ou érronée

Le salarié doit tout faire pour se soumettre au contrôle médical employeur et notamment fournir les éléments nécessaires à la réalisation de la contre-visite (digicode, étage...). Si le contrôle n'a pu être réalisé par son fait, vous êtes en droit de suspendre le complément de salaire à compter du jour du contrôle jusqu'à la fin de l'arrêt maladie en cours. Le rapport du médecin contrôleur a été transmis à la CPAM