icon-lexique phone icon-sorties icon-absenteisme icon-clients icon-commentMandater icon-commentMandater2 icon-commentMandater3 icon-commentMandater4 icon-commentMandater5 icon-consequences icon-contact icon-cvm icon-cvm2 icon-engagements icon-expertise icon-expertise2 icon-info icon-intervention icon-intervention-header icon-legislation icon-mentions icon-presse icon-probleme-connexion icon-salaire icon-salaire2 icon-salaire3 icon-statistiques icon-sthetoscope icon-tarifs icon-temoignages mediverif mediverif-white icon-mediverif

Puis-je connaître la pathologie du salarié en arrêt de travail ?

Un employeur ne peut pas connaître la pathologie d’un salarié en arrêt de travail. Le secret médical est rigoureusement respecté même en cas de soupçon sur l’absence abusive de l’employé arrêté. Le médecin contrôleur applique le code de déontologie médical et ne donne aucune information sur la pathologie dont souffre le salarié contrôlé.

Le contrôle d’arrêt maladie aboutit sur une conclusion médicale et administrative envoyée à l’employeur qui a mandaté le médecin contrôleur. Mais quelle que soit cette conclusion, elle reste générique : malade, remis, absent, mauvaise adresse, refus du contrôle médical. Quant à la pathologie en elle-même, elle est protégée par le secret professionnel auquel se plie chacun de nos médecins contrôleurs.

A la suite de ce contrôle médical employeur, les indemnités versées par l’employeur continueront à l’être si le médecin affirme que le salarié est toujours malade ou seront supprimées si, au contraire, le médecin constate que l’employé se rend coupable d’absence abusive puisqu’il est remis.

Retour aux questions