icon-lexique phone icon-sorties icon-absenteisme icon-clients icon-commentMandater icon-commentMandater2 icon-commentMandater3 icon-commentMandater4 icon-commentMandater5 icon-consequences icon-contact icon-cvm icon-cvm2 icon-engagements icon-expertise icon-expertise2 icon-info icon-intervention icon-intervention-header icon-legislation icon-mentions icon-presse icon-probleme-connexion icon-salaire icon-salaire2 icon-salaire3 icon-statistiques icon-sthetoscope icon-tarifs icon-temoignages mediverif mediverif-white icon-mediverif

Combien coute l'absentéisme à votre entreprise ?

L’absentéisme coûte cher. Tout le monde est d’accord là-dessus : l’Etat, la Sécurité Sociale, les mutuelles et les entreprises. Mais combien coûte-t-il réellement ? Chiffrer l‘absentéisme n’est pas forcément évident mais cela permet de se rendre compte de l’ampleur du phénomène et de déterminer les leviers d’action efficaces pour réduire les absences répétitives et de longue durée, justifiées ou injustifiées.

Car la facture peut s’avérer très lourde pour les entreprises :

  • coûts salariaux : complément de salaires aux indemnités de la sécurité sociale...
  • coûts de gestion et de remplacement : charges administratives, nouvelles embauches en CDD ou Intérim...
  • perte de productivité : la désorganisation a un prix : qualité de la production, image de l'entreprise
  • dégradation de l’ambiance, baisse de motivation des salariés présents, nivellement par le bas...

Il est important d’analyser les causes d’absentéisme et de remettre en question le cas échéant, le management, les conditions de travail et l’organisation interne de l’entreprise. Ceci, pour limiter les pertes financières, mais également favoriser une bonne ambiance et un bien-être au travail, bénéfique aux salariés comme à l’entreprise.

En parallèle à d’autres actions, il existe une solution dissuasive pour lutter contre l’absentéisme jugé abusif : la contre-visite médicale au domicile de salariés en arrêt maladie. Mandatez Mediverif directement en ligne pour envoyer un médecin contrôleur agréé. Celui-ci vérifie l’état de santé d’un salarié malade. Il peut justifier l’arrêt maladie et éventuellement orienter le salarié vers un traitement plus adapté. S’il donne un avis défavorable à la poursuite de l’arrêt pour des raisons médicales, dans ce cas le salarié a l’obligation de présence à son poste.

Retour aux questions