icon-lexique phone icon-sorties icon-absenteisme icon-clients icon-commentMandater icon-commentMandater2 icon-commentMandater3 icon-commentMandater4 icon-commentMandater5 icon-consequences icon-contact icon-cvm icon-cvm2 icon-engagements icon-expertise icon-expertise2 icon-info icon-intervention icon-intervention-header icon-legislation icon-mentions icon-presse icon-probleme-connexion icon-salaire icon-salaire2 icon-salaire3 icon-statistiques icon-sthetoscope icon-tarifs icon-temoignages mediverif mediverif-white icon-mediverif

Quels sont les problèmes relatifs au taux d’absentéisme élevé dans le privé ?

Le coût de l’absentéisme représente un fléau en entreprise. En effet, dès lors que le taux d’absentéisme s’élève, et que les salariés présents se rendent compte que les fraudeurs agissent en toute impunité, l’ambiance et l’activité de l’entreprise peuvent vite se dégrader. Mediverif vous en explique les causes, et vous apporte les solutions à ce problème.

Coût de l’absentéisme : économique et humains

Les absences pour arrêts maladies injustifiés entraînent inévitablement des retards de production ou de livraison. Le travail étant ralenti par les absences de salariés. De plus, ces arrêts maladies frauduleux détériorent sensiblement l’image de marque de l’entreprise, détérioration due au mécontentement des clients. L’ambiance dans l’entreprise et les coûts engendrés peuvent représenter de bons indicateurs d’absentéisme.

Indicateur d’absentéisme

Des coûts indirects vont également intervenir dans les pertes économiques liées à cet absentéisme, et vont permettre de le déceler ; le coût de recrutement de CDD, d’intérimaires, et des frais administratifs de gestion des absences (comme le complément de salaire par exemple, la formation des remplaçants ou la comptabilité). Cependant, pour pallier à ces absences et lutter contre l’absentéisme au travail, il existe des solutions.

Lutter contre l’absentéisme en entreprise

En cas d’arrêts maladies abusifs, des recours sont possibles pour l’entreprise. En effet, la loi permet un contrôle médical par l’employeur. Si l’arrêt maladie est déclaré injustifié, dans le cas où la contre-visite médicale a révélé une fraude, ou si le salarié a refusé de se soumettre à la contre-visite, ou bien s’il était absent de son domicile en dehors des heures de présence obligatoires ; l’employeur peut arrêter légalement le versement des indemnités complémentaires qu’il lui verse. Dès lors, l’absentéisme est maîtrisé, et les coûts engendrés par celui-ci sont contrôlés.

Retour aux questions