icon-lexique phone icon-sorties icon-absenteisme icon-clients icon-commentMandater icon-commentMandater2 icon-commentMandater3 icon-commentMandater4 icon-commentMandater5 icon-consequences icon-contact icon-cvm icon-cvm2 icon-engagements icon-expertise icon-expertise2 icon-info icon-intervention icon-intervention-header icon-legislation icon-mentions icon-presse icon-probleme-connexion icon-salaire icon-salaire2 icon-salaire3 icon-statistiques icon-sthetoscope icon-tarifs icon-temoignages mediverif mediverif-white icon-mediverif

Quel est le rôle du médecin conseil de la CPAM ?

Le médecin conseil de la CPAM est en charge du contrôle médical des arrêts de travail pour le compte de la CPAM. Il est différent du contrôle médical employeur puisque d'une part il ne repose pas sur les mêmes critères et d'autre part n'est qu'exceptionnellement réalisé en fonction des demandes des employeurs à la différence du contrôle employeur.

Le rôle du médecin conseil de la CPAM est avant tout de vérifier, via une visite de contrôle, que l’arrêt de travail est justifié et mérite donc le versement d’une indemnité. Si la visite de contrôle révèle que l’arrêt maladie n’a plus lieu d’être, le médecin conseil a la possibilité de demander la fin de l’arrêt de travail. Si, au contraire, elle révèle que l’arrêt maladie est justifié, le versement des indemnités reste inchangé.

Le médecin conseil de la CPMA a un rôle de vérification et non d’expertise. Il ne peut donc pas déclarer un salarié apte ou inapte à exercer son travail, contrairement au médecin mandaté qui réalise un contrôle médical pour l’employeur. Par contre, il peut suggérer un reclassement du salarié, c’est-à-dire proposer un autre type de poste au sein de l’entreprise que sa maladie ou son désagrément physique ne peut importuner. C’est en cela qu’il est un médecin conseil.

Retour aux questions